Biographie

Game designer / Auteur et réalisateur multimédia

Un pionnier des jeux vidéo et de la fiction interactive

bio

A gauche, portrait d’Eric Viennot par le magazine Chronic’art

Eric Viennot, est l’un des game designers français parmi les plus réputés. Il a établi sa renommée par des concepts de jeux innovants, basés sur des partis pris narratifs forts, et comme pionnier des jeux transmédia. Parmi ses créations les plus connues, on peut citer les Aventures de l’oncle Ernest, La Boite à bidules, In Memoriam 1 et 2 et Alt-Minds.

En bref

 
  • Formation d’arts plastiques à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (Maitrise, Capes, Bi-admissible à l’Agrégation)
  • Enseignant en arts plastiques à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne  (De 1986 à 1993)
  • Artiste plasticien au sein du groupe Equipage 10 (De 1981 à 1986)
  • Co-fondateur et directeur de création du studio indépendant Lexis Numérique pendant 24 ans
  • Plus de 8 millions de jeux vendus pendant cette période dont la célèbre série Alexandra Ledermann, Expérience 112, Les PooyoosRed Johnson’s Chronicles
  • Auteur des séries de jeux à succès Les Aventures de l’Oncle Ernest, La Boite à Bidules, In Memoriam et le thriller interactif et transmédia Alt-Minds
  • Concepteur transmédia, game designer et directeur artistique free lance depuis 2014

Un passage par l’art contemporain

compo

Instant des songes (1985) et Pierres de lune (1983)

Pendant ses études d’arts plastiques à l’Université Paris 1, Eric Viennot se passionne pour l’art contemporain, en particulier l’art minimaliste et le land art (Carl Andre, Walter de Maria, Richard Long…).

Il commence à cette époque une démarche artistique très influencée par ces mouvements et participe, au sein du Groupe Equipage 10, à plusieurs expositions à travers l’Europe. Il crée des installations en mixant plusieurs médias comme la sculpture, la peinture, la photographie et la vidéo.

pierresdelune3

Installation intitulée Pierres de Lune, 1983 (Fragment).

A la fin des années 80, il va se passionner pour les débuts de l’infographie. Il se forme alors sur Amiga 500 puis Amiga 2000 à l’image de synthèse et fonde, avec des proches, le studio Lexis Numérique.

Un parcours d’auteur…

La première trilogie de l'Oncle Ernest (1998-2000)

La première trilogie de l’Oncle Ernest (1998-2000)

Eric Viennot commence sa carrière de game designer en créant les Aventures de l’Oncle Ernest, une série de jeux d’aventures destinée aux enfants. Traduite dans plus de 15 langues, cette série remporte un grand succès et de nombreux prix en France et à l’étranger. Elle permet au studio Lexis Numérique, fondé en 1990, de se développer et de passer en quelques années de 5 à plus de 50 employés au début des années 2000.

posterhd

La Boite à Bidules de l’oncle Ernest, 2002

Elle sera déclinée ensuite en une sorte de spin off intitulé La Boite à Bidules, destinée aux plus jeunes. Cette série met en scène 4 personnages attachants, Gus, Bébert, Léonie et Toto, dont les aventures se déroulent à l’intérieur d’une boite étonnante, inventée dans les années 50 par l’Oncle Ernest

presseim

Packaging et artwork d’In Memoriam, 2003

presse1

Avec In Memoriam, édité par Ubisoft en 2003, Eric Viennot se lance pour la première fois dans la conception d’un jeu destiné aux adultes. Ce thriller interactif est le premier jeu en réalité alternée (alternate reality game) diffusé en Europe. Ce genre, tout nouveau à cette époque,  et dont Eric Viennot est l’un des pionniers, place le joueur au centre du récit, en en faisant l’un des acteurs de l’histoire. Il utilise pour cela un ensemble de médias, imbriqués les uns aux autres, pour créer un dispositif cohérent : séquences de films, sites internet, emails, mini-jeux, et même sms, ou appels téléphoniques. Dans In Memoriam, le joueur enquête sur les traces d’un tueur en série, dont il doit tenter de décrypter « l’oeuvre interactive » macabre avec laquelle il nargue la police. Le succès est au rendez-vous tant en Europe, où il se vendra à plus de 250 000 exemplaires, qu’aux Etats-Unis, où il sortira sous le titre Missing since january. Un second volet intitulé In Memoriam Le dernier rituel (Evidence aux US), sortira en 2006.

image4

Alt-Minds (2012)

Après la série In Memoriam, Eric Viennot continue à explorer la voie des jeux transmédia qu’il a contribué à populariser. Il travaille ainsi plusieurs années sur Alt-Minds qui sortira en 2012. Entre série TV et jeu, cette oeuvre hybride invite le public à participer pendant 8 semaines à une immense enquête interactive, avec des prolongements dans l’espace réel. Certains journalistes ont évoqué d’ailleurs la parenté avec PokemonGo, lancé 4 ans plus tard, puisque certaines phases de collectes d’éléments du jeu dans la réalité ne sont pas sans rappeler le jeu créé par Niantic.

Depuis 2014, Eric Viennot travaille en tant qu’auteur free lance. Il se consacre à la conception d’un nouveau jeu intitulé Unknown et à plusieurs projets de documentaires transmédia utilisant notamment la réalité virtuelle.

… Et de producteur indépendant

red-johnson-chronicles_2_

Red Johnson’s chronicles. (2011)

Tout en menant son parcours d’auteur, Eric Viennot dirige, jusqu’en 2014, la création du studio Lexis Numérique. Plus de 8 millions de jeux seront vendus par le studio pendant cette période.

En plus des créations citées plus haut, on doit à Lexis un grand nombre de productions pour la jeunesse, parmi lesquelles la célèbre série Alexandra Ledermann, développée pour Ubisoft mais également Itacante la Cité des robots, La Belle ou la Bête, et plus récemment la série les Pooyoos. Le studio travaille en partenariat avec différents éditeurs (Disney, Ubisoft, Emme, Mindscape…) à l’adaptation en jeux vidéo de licences connues, venues du cinéma, du livre de jeunesse ou de la BD : Les aventures du Poisson Arc-en-ciel, E.T l’extraterrestre, Le livre de la Jungle, Boule et Bill, C’est pas sorcier, etc.

Mais Lexis est également connu pour avoir créé des concepts de jeux originaux, souvent primés comme Expérience 112 (2008) ou la série Red Johnson’s Chronicles (2011).

00513572-photo-experience-112

Bonus

 
Conférencier, formateur, expert auprès des institutions, écoles ou organisations suivantes

Centre Pompidou – CNAM/ENJMIN – CNC – Le Cube – ESCP – Département de l’Aude – Dixit – La Femis – Fonds des Médias Canadiens – Festival Tous écrans de Genève – Festival du nouveau cinéma de Montréal – Festival du cinéma fantastique de Neuchâtel – Forum blanc – France Télévision – Gobelins – INA (en charge du cursus Transmedia au sein du Master de production Audiovisuelle)-Lincoln Center de New-York  – MIT Boston – PRIMI  – Thecamp – Université Paris 1 – Université Paris 8 …

dr_20130709_itf_transmediaviennot

Blogueur sur le site de Libération

Éric a tenu pendant plusieurs années un blog très lu et très commenté sur le site Libération. Ce blog intitulé Y’a pas que les jeux vidéo dans la vie ! est toujours accessible en cliquant sur le lien.

Principaux domaines d’expertise

Game design – Narrative design –  Design fiction – Direction artistique – Scénario et architecture transmedia – Design d’expérience – Design d’interface – Design de communauté

Colombe

Prix et distinctions
  • Prix Möbius France 1998
  • Prix SACD 2003 de la création interactive
  • Parrain de la seconde promotion de l’Enjmin (Ecole nationale du jeu et des média interactifs)
  • Chevalier des Arts et Lettres (2007)

Social

North WordPress Theme by Themelovin, Elite ThemeForest Author.